Minuscule 2 – Les mandibules du bout du monde StReAmiNG vf 2019

Regarder Minuscule 2 – Les mandibules du bout du monde Film Streaming VOSTFR. Minuscule 2 – Les mandibules du bout du monde peut être regarder pour vous inscrire gratuitement.


Date de sortie :
Durée : 90 Minutes

Par: Futurikon, France 3 Cinéma
Réalisateur: Valerie Chappellet, Benjamin Massoubre, Philippe Delarue, Thomas Szabo, Thomas Szabo, Thomas Szabo, Hélène Giraud, Hélène Giraud, Hélène Giraud, Zhou Tianxiang

Genres : Animation, Aventure, Familial

Acteurs :
QUALITÉ : DVD RIP

Note :

SYNOPSIS ET DÉTAILS:
Alors que l’hiver s’installe dans les montagnes du Mercantour, une très jeune coccinelle se laisse enfermer par accident à l’intérieur d’une boîte en carton remplie de pots de châtaignes. Elle se retrouve embarquée à destination de la Guadeloupe où elle va faire des rencontres surprenantes et affronter tous les dangers. Mais c’est sans compter sur son aïeul la Coccinelle qui a bien décidé de la retrouver et de la ramener à la maison saine et sauve.


Bande d’annonce : Minuscule 2 – Les mandibules du bout du monde Streaming VF


https://www.youtube.com/watch?v=ux0DO8LR80U

Tags: Minuscule 2 – Les mandibules du bout du monde Streaming VF, Minuscule 2 – Les mandibules du bout du monde youwatch, Minuscule 2 – Les mandibules du bout du monde streaming gratuit, voir Minuscule 2 – Les mandibules du bout du monde en streaming, regarder Minuscule 2 – Les mandibules du bout du monde streaming vf, Minuscule 2 – Les mandibules du bout du monde streaming vostfr, télécharger Minuscule 2 – Les mandibules du bout du monde gratuit

 


SYNOPSIS : Pagina
streaming : Pagina
Bande d’annonce : Pagina

L’argument : Quand tombent les premières neiges dans la vallée, il est urgent de préparer ses réserves pour l’hiver. Hélas, durant l’opération, une petite coccinelle se retrouve piégée dans un carton… à destination des Caraïbes ! Une seule solution : reformer l’équipe de choc ! La coccinelle, la fourmi et l’araignée reprennent du service à l’autre bout du monde. Nouveau monde, nouvelles rencontres, nouveaux dangers… Les secours arriveront-ils à temps ?

Notre avis : L’aventure Minuscule a commencé il y a quinze ans déjà, en 2004, lorsque deux cinéastes passionnés par la nature et le peuple de l’herbe – pour reprendre le titre d’un célèbre film documentaire – se sont vus proposer par la société Futurikon et son producteur Philippe Delarue, de créer une série télévisée et un premier long-métrage cinématographique en 2014. La première a été diffusée dans une centaine de pays, tandis que le second a été vu par plusieurs millions de spectateurs à travers le monde. Fourmillant d’inventivité, de détails, de précisions dans sa conception graphique et son animation, Minuscule – La vallée des fourmis perdues s’est vu décerner, un an après sa sortie en France, le César du meilleur film d’animation. Une récompense bien méritée.
Dans ce second volet, les héros de la première aventure (la coccinelle, devenue parent, la fourmi noire et l’araignée poilue) délocalisent en Guadeloupe où les attendent de nouveaux insectes et de nouvelles péripéties. Quelques surprises attendent également le spectateur : une intrigue plus complexe, avec une interaction plus importante entre les Hommes et les insectes, et un développement encore approfondi de la psychologie des personnages.

JPEG - 241.2 ko

Copyright Futurikon Films – Ifilmfilm – France 3 cinéma – Le Pacte

Minuscule 2 – Les Mandibules du Bout du Monde, s’ouvre sur le même plan que le volet précédent : un plan d’ensemble sur la vallée qui, cette fois-ci, est couverte par le manteau neigeux. L’histoire commence par un affrontement entre fourmis noires et fourmis rouges dans une fabrique de crème de marron. Serions-nous repartis sur une copie conforme du premier opus ? Pas du tout : la petite coccinelle que nous avons découverte il y a un cinq ans a désormais une famille et une progéniture à élever. Mais lorsque son amie la fourmi l’appelle à la rescousse à coups d’antennes, elle quitte le nid en pleine nuit pour aller la secourir. Mais c’était sans compter sur son enfant qui, piqué par la curiosité, décide de la suivre… et se retrouve coincé dans un carton de pots de crème en partance pour la Guadeloupe. Maman (ou Papa) coccinelle n’a alors d’autre choix que de prendre l’avion pour tenter de retrouver la chair de sa chair.

JPEG - 258.7 ko

Copyright Futurikon Films – Ifilmfilm – France 3 cinéma – Le Pacte

Szabo et Giraud n’ont rien perdu de leur inventivité : qui dit nouvel environnement dit nouveaux spécimens et nouveaux gags, d’une course-poursuite avec une mante religieuse vorace à un sauvetage de chenille face à une grosse mygale affamée ; mais aussi l’entrevue des coccinelles françaises avec des chenilles urticantes (le film bascule dans la dimension fantastique) et leurs semblables guadeloupéennes, des coccinelles noires tachetées de rouge. Cette rencontre conduit le récit vers un dénouement surprenant, digne d’une romance en prise de vue réelle, qu’on ne révélera pas. 
L’intrigue secondaire met en scène la fourmi noire et l’araignée casanière (qui écoute un IPod dans sa maison de poupée) à bord d’un galion, mettant les voiles vers les Antilles, affrontant tempête et menace de grands fonds pour retrouver leur amie. Solitaire et ermite, l’araignée se révèle un formidable capitaine ! Lorsqu’un grand requin blanc les avale, la petite araignée mordue de musique organise une grosse bringue dans l’estomac du prédateur pour le pousser à les régurgiter. Comme dans le volume précédent, tendresse, humour et sensibilité écologique font un parfait cocktail.

JPEG - 199 ko

Copyright Futurikon Films – Ifilmfilm – France 3 cinéma – Le Pacte

Enfin, le film innove esthétiquement : alors que La vallée des fourmis perdues filmait presque exclusivement les insectes en images de synthèse, Les Mandibules du Bout du Monde voient apparaître bien plus d’Hommes et d’infrastructures humaines. C’est que Minuscule est hybride, mêlant harmonieusement prise de vue réelle et animation. Ce mélange est notamment rendu possible par la photogrammétrie, qui permet de reproduire numériquement à l’identique un environnement réel photographié. Le graphisme des décors et des objets et l’animation sont toujours aussi précis, détaillés, tout en restant fidèles à l’esprit artisanal cher aux réalisateurs – certains décors sont d’ailleurs réalisés en maquettes. C’est coloré, original et très sophistiqué. Les spectateurs de tous âges ne bouderont donc pas leur plaisir en découvrant cette superbe production 100% française.

Films Recommandés