Nicky Larson et le Parfum de Cupidon « FiLm CompLet en STreaming VF » STream CompLet 2019

Nicky Larson et le Parfum de Cupidon « FiLm CompLet en STreaming VF » STream CompLet 2019

Voir Nicky Larson et le Parfum de Cupidon Film Streaming VF. Nicky Larson et le Parfum de Cupidon peut être regarder pour vous inscrire gratuitement.


Date de sortie :
Durée : 91 Minutes

Par: Sony Pictures
Réalisateur: Philippe Lacheau

Genres : Aventure, Comédie

Acteurs : Philippe Lacheau, Élodie Fontan, Tarek Boudali, Pamela Anderson
QUALITÉ : DVD RIP

Note :

SYNOPSIS ET DÉTAILS:
Nicky Larson est le meilleur des gardes du corps, un détective privé hors-pair. Il est appelé pour une mission à hauts risques : récupérer le parfum de Cupidon, un parfum qui rendrait irrésistible celui qui l’utilise…


Bande d’annonce : Nicky Larson et le Parfum de Cupidon Streaming VF


https://www.youtube.com/watch?v=feGeMneblHA

Tags: Nicky Larson et le Parfum de Cupidon Streaming VF, Nicky Larson et le Parfum de Cupidon youwatch, Nicky Larson et le Parfum de Cupidon streaming gratuit, voir Nicky Larson et le Parfum de Cupidon en streaming, regarder Nicky Larson et le Parfum de Cupidon streaming vf, Nicky Larson et le Parfum de Cupidon streaming vostfr, télécharger Nicky Larson et le Parfum de Cupidon gratuit

 


SYNOPSIS : Pagina
streaming : Pagina
Bande d’annonce : Pagina

L’argument : Nicky Larson est le meilleur des gardes du corps, un détective privé hors-pair. Il est appelé pour une mission à hauts risques : récupérer le parfum de Cupidon, un parfum qui rendrait irrésistible celui qui l’utilise…

© 2019 Axel Film production – Baf Prod – M6 Films – Sony Pictures Entertainment France. Photo : Eddy Brière. Tous droits réservés.

Notre avis : Question de génération. Il ne faudra pas s’attendre ici à voir l’auteur de ces lignes verser une larme sur le sort de Nicky Larson. Sûrement trop étudiant pour apprécier le Club Dorothée dans les années 90, mon avis sur la série est forcément négatif et, à moins de jouer la parodie, comme l’équipe du deuxième volet de Charlie’s angels sut le faire, à partir de la kitscherie télévisée qu’était Drôles de dames, il n’y avait en fait pas grand-chose à attendre des espiègleries un peu cul du jeune Nicky Larson au look d’un “Flic de Miami” et au cerveau attardé d’un branché du bahut obsédé par les courbes.
Aussi, on peut se demander pourquoi Philippe Lacheau a voulu adapter un classique du genre auquel une génération voue un culte réel, car forcément entre le style animé et celui très franchouillard de la star de Babysitting, il y a un océan culturel que l’aval du grand gourou de la série City Hunter ne rendra pas légitime pour autant.
Nicky Larson aurait pu et aurait surtout dû être un scénario original autour d’un personnage nouveau, avec sa notoriété et son charisme, Lacheau était capable d’inventer un personnage à lui tout seul, et créer ainsi une nouvelle franchise de comédie, d’action, d’espionnage… L’estampille adaptation rameute les projecteurs, mais aussi le bad buzz. Il ne faut pas jouer avec les icônes des autres.
Lacheau et ses potes, c’est un peu les montagnes russes en matière d’inspiration. Le jeu d’acteur est toujours très fragile, mais certaines de ses œuvres peuvent être drôles : on pourra préférer le second Babysitting au premier, pour son côté old school, façon Les Bronzés, plutôt que son goût immodéré pour ce nanar qu’était Projet X. C’est un peu pareil pour Épouse-moi mon pote et Alibi.com, à chaque fois, l’humour fait sourire, mais l’on accroche difficilement à l’art populaire pur, pour public large, pas exigeant en matière de scénario et de réalisation, car après tout, seul le degré de déconne compte au final. On a le droit d’être plus demandant en matière de divertissement.

© 2019 Axel Film production – Baf Prod – M6 Films – Sony Pictures Entertainment France. Photo : Eddy Brière. Tous droits réservés.
Nonobstant, Larson est probablement le film le plus sympathique de son auteur depuis les Babysitting, loin des naufrages récents en matière d’adaptation de BD, comme celle de Gaston Lagaffe. C’est une authentique comédie générationnelle pour ceux qui admiraient le club Dorothée et qui trouveront donc l’esprit et le ton niais des sitcoms AB. Les apartés pseudo clownesques entre Nicky et son associée qui joue du marteau, donnent vraiment dans le ton d’Hélène et les garçons. C’est un peu le jeu des comédiens qui donne cette impression, mais qu’importe, ce qui compte dans cette tentative d’hommage, c’est la générosité de la démarche. Point de tentative de récupération de la part de Lacheau qui aime son personnage et fait ce qu’il peut pour retranscrire les traits limités du héros nippon… De l’obsession sexuelle, beaucoup, la gâchette facile mais calculée, il en joue, de l’humour charpenté, Larson n’en manque pas… 
A vrai dire, les gags de quiproquo et les situations ahurissantes sont typiques de l’œuvre de Lacheau, qui aime bien fourrer ses personnages dans des positions gênantes et donc totalement désopilantes, dans ce qui constitue une cascade de blagues ubuesques mais parvenant à relever la très terne réalisation en comédie assaisonnée. Et comme jamais on ne s’ennuie ou l’on a l’impression de perdre son temps, on lui pardonne ses quelques errances artistiques. Pas sûr, par contre, que les fans de la première heure de la série animée y voient matière à l’indulgence…

Lire notre critique de l’anime

Films Recommandés

Back to Top